Texte sur la mort pour amis - BeforeYouGo

Texte sur la mort pour amis

Mourir, c'est avant tout
quitter ceux que l'on aime

Mourir, c'est dure adieu
en pleine souffrance

Mourir, c'est commencer le grand voyage
sans billet de retour

Ce n'est pas un adieu;
ce n'est qu'un "au revoir".

Semez nos joies, beaux cailloux blancs
Sur la route et sur la rivière,
Semez en gouttes de soleil,
En fleurs de lune et d'étincelles.

Quand tout est gris, faites-nous signe
Tout doucement, beaux cailloux blancs,
Que nous retrouvions le sourire
Et les couleurs de l'arc-en-ciel!

La mort n'est jamais complète
il y a toujous puisque je le dis
puisque je l'affirme
au bout du chagrin
une fenêtre ouverte
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un coeur généreux
une main tendue
une main ouverte
des yeux attentifs
une vie, la vie à se partager

Dans la forét d'étoiles
Il n y'a pas de vent,
Pas de tempête noire,
Ni d'orage grondant.

Mais des branches qui tremplent,
Des feuilles, des fruits d'or,
Et des musiques d'anges
Qu'on entend quand on dort.

Dans la forêt d'étoiles,
Où rêvent les enfants,
Il n'y a que du sable
Chaque nuit qui descend.

L'autre pour j'écoutais le temps
qui passait sous l'horloge
Chaînes, battants et rouages
il faisait plus de bruit que cent
au clocher du village
et mon âme en était contente.

J'aime mieux le temps s'il se montre
que s'il passe en nous sans bruit
comme un voleur dans la nuit.

- Jean Tardieu

Nous voici aujourd'hui au bord du vide
Puisque nous cherchons partout
Ton visage que nous avons perdu

Tu étais notre avenir
Et noous avons pardu notre avenir.
Tu étais des nôtres
Et nous avons perdu cette part de nous-mêmes
Tu nous questionnais
Et nous avons perdu ta question

Nous voici seuls
Nos lèvres serrées sur nos pourquoi

Nous sommes venus ici chercher
Chercher quelque chose
Ou quelqu'un

Chercher...
Chercher cet amour plus fort que tout.
Nous te cherchons partout.

J'ai écrit ton nom dans le sable
Mais les vagues l'ont éffacé,

J'ai inscrit ton nom sur un arbre
Mais l'écorce en est tombée

J'ai gravé ton nom dans le marbre,
mais la pierre s'est brisée,

J'ai gardé ton nom dans mon coeur
Et le temps l'a conservé.